Changement chez les Verts JB : Moussia remplace Pierre

Réunis voici quelque temps en assemblée générale ordinaire à Tramelan, sous la présidence de Mathieu Chaignat, les Verts JB ont défini leurs mots d’ordre en vue des votations de mai. C’est à l’unanimité qu’ils ont décidé d’apporter leur soutien à la candidature de Hervé Gullotti dans l’élection à la préfecture.   Les membres présents ont […] » En lire plus

SOUTIEN A HERVE GULLOTTI

Les Verts du Jura bernois se réjouissent du score obtenu par Hervé Gullotti lors du premier tour des élections à la préfecture. Ils confirment leur soutien à la candidature Dans l’exercice de sa charge, un préfet peut être confronté à de nombreuses situations exigeant une approche humaine, empreinte de sensibilité et de sérénité ; il […] » En lire plus

STRATEGIE ENERGETIQUE. UN OUTIL PRAGMATIQUE

La stratégie énergétique 2050 pour laquelle nous sommes appelés à nous rendre aux urnes dans quelques semaines représente pour les Verts un minimum du point de vue de la protection de l’environnement pour nous-mêmes et nos descendants. Les campagnes récentes ont montré que certaines forces s’opposent par principe à tout ce qui peut rendre nos […] » En lire plus

VOTATIONS DU 21 MAI 2017

Les votations de mai porteront sur d’importants sujets de politique environnementale. Voici les recommandations de vote des Verts JB. OUI à la Stratégie énergétique 2050. Elle nous concerne tous. Nous avons enfin l’occasion de faire sonner le glas du nucléaire en Suisse et de développer la production d’électricité propre et locale. Ce que certains pionniers, […] » En lire plus

MOUTIER : VOTATION DU 18 JUIN 2017

En novembre 2013, la population du Jura bernois avait appelée à voter pour ou contre une nouvelle entité cantonale. Mis à part en ville de Moutier (55 % de oui et 45 % de non), le refus avait été net : près des trois quarts de la population de la région s’était exprimée en faveur […] » En lire plus

VOTATIONS DU 12 FÉVRIER 2017

NON à la RIE II car elle va engendrer des pertes fiscales colossales sans compensation. La RIE III coûte au minimum 1,3 milliard de francs à la Confédération. Les pertes pour les cantons et les communes sont au moins du même ordre. Mais le montant exact n’est pas connu. Il n’y a pas d’autre financement […] » En lire plus